Comment réussir les boutures de feuilles

Multiplier des plantes par boutures de tige est bien connu. On sectionne une tige, on l’insère dans un terreau humide et, en peu de temps, des racines se forment. Mais combien de gens savent qu’on peut aussi produire une nouvelle plante à partir d’une simple feuille? on pas qu’on puisse le faire avec tout végétal, mais pour un petit groupe de végétaux, c’est parfaitement loisible. Ainsi, on obtient de nouveaux plants pour presque rien… et sans trop déranger la plante-mère non plus, car on ne prélève qu’une seule feuille plutôt que toute une tige .

On peut faire des boutures de feuille en toute saison, mais habituellement les «bébés» paraissent plus rapidement au printemps ou à l’été. Il ne faut que du terreau, un pot ou un contenant, un couteau tranchant, peut-être un sac de plastique transparent… et une plante-mère, bien sûr. Aucune hormone d’enracinement n’est nécessaire.

La violette africaine

Voyons d’abord la technique, étape par étape, pour la violette africaine (Saintpaulia) .

1. Prélevez une feuille saine et turgide en la cassant à la base du pétiole . 2. Recoupez l’extrémité du pétiole à 45 pour égaliser la blessure.

3. Insérez le pétiole dans un pot de terreau humide, un peu à angle pour que le dessous de la feuille soit exposé à la lumière. (On peut recouvrir la bouture et le pot d’un sac de plastique transparent pour réduire les pertes d’eau durant l’enracinement, mais cela n’est pas obligatoire.) 4. Placez la bouture dans un emplacement assez chaud (21 C, le jour) et bien éclairé, mais à l’abri du soleil direct.

5. Arrosez quand le terreau est sec au toucher. Après quelques semaines, de petites feuilles sortiront du sol. Lorsqu’elles auront environ le tiers de la taille de la feuille-mère, dépotez et faites tomber en partie le terreau . Vous découvrirez qu’il n’y a pas seulement un plant, mais probablement cinq ou six. Séparez-les délicatement et empotez-les dans de petits pots individuels. Vous venez tout juste de réussir votre première bouture de feuille!

Autres végétaux

On peut utiliser la même technique pour multiplier les bégonias rex (Begonia rex) et certains autres bégonias à rhizomes, les primevères du Cap (Streptocarpus) et les gloxinias (Sinningia) . Dans le cas des crassulas (Crassula) , des sédums (Sedum) , des kalanchoés (Kalanchoe) et autres plantes succulentes, placez tout simplement la feuille sur le terreau, sans même l’enfoncer : de nouvelles racines, puis un petit plant (seulement un dans ce cas) , se formeront après quelques semaines.

Pour la langue de belle-mère (Sansevieria) , prélevez une de ses longues feuillues charnues et coupez-la en sections de 3 cm de longueur, en enfonçant la partie inférieure du segment dans du terreau . Chacun produira une nouvelle plante. Et voilà ! Produire une plante à partir d’une simple feuille paraît un peu spécial, mais n’est en fait qu’une technique parmi d’autres que Dame Nature met à votre disposition pour multiplier vos plantes!

%d blogueurs aiment cette page :