J’ai un caraganier pleureur qui s’est retrouvé enseveli sous la neige abondante de cet hiver. Il y a environ une semaine, j’ai remarqué que deux branches (qui étaient prisonnières de la glace) sont fendues à  la base. Que peut-on faire pour aider les blessures à  se refermer?

J’ai un caraganier pleureur qui s’est retrouvé enseveli sous la neige abondante de cet hiver. Il y a environ une semaine, j’ai remarqué que deux branches (qui étaient prisonnières de la glace) sont fendues à  la base. Que peut-on faire pour aider les blessures à  se refermer?

Quand une blessure à la peau nécessite des points de suture, ceux-ci doivent être faits dans les 24 heures suivant la coupure pour que les tissus reprennent. Quand une branche fend tout en restant attachée à l’arbre par une portion d’écorce, il est possible de recoller le tout. Cependant, comme c’est le cas avec la peau, le délai entre le moment de la fente et le «recollage» doit être très court. Si la branche tient bien malgré tout, vous pourrez être tentée de la laisser sur place. La sève continuera à monter dans la branche par la portion d’écorce encore intacte. Cependant, cette plaie est une porte ouverte pour les insectes et les maladies. De plus, l’application de pommade ou de baume pour les arbres s’est avérée inefficace et aurait pour effet de prolonger la période de susceptibilité du bois aux organismes de décomposition. Dans le cas de votre caraganier, les tissus ont amplement eu le temps de sécher. Il vaut mieux tailler les branches brisées en faisant une coupe nette pour que la cicatrisation soit rapide, en espérant que ça ne défigure pas trop votre arbre . Ce genre de blessures est malheureusement assez fréquent aux caraganiers pleureurs . La seule façon de les prévenir est de couvrir le petit arbre d’un toit solide à l’automne.

%d blogueurs aiment cette page :