La sécurité des enfants au jardin

Les plantes présentant un danger pour la santé sont nombreuses. Il est cependant important de ne pas réagir de manière exagérée, bien qu’il faille en même temps s’assurer qu’il n’y a pas de risques pour nos enfants.

Saviez-vous que pour beaucoup de plantes, ce sont les fruits qui sont toxiques? Nous devons donc enseigner aux enfants le danger potentiel des plantes présentes dans leur environnement, et ce, dès leur plus jeune âge.

Prenez le temps de connaître les plantes de votre jardin afin de montrer à vos enfants celles qui sont à éviter et celles qu’ils peuvent toucher sans danger. Expliquez-leur qu’il ne faut jamais mettre dans la bouche des parties de plantes inconnues – aussi appétissantes soient-elles – à moins que vous n’ayez identifié avec eux celles qui sont de la nourriture, les légumes du potager, par exemple. Insistez sur le fait qu’il faut s’assurer de bien identifier la plante avant d’en manger, surtout dans le cas des fruits et des fleurs .

Le marronnier

Les fruits du marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) , abondants à ce temps-ci de l’année, contiennent des produits nocifs pouvant irriter les muqueuses de la bouche et de la gorge et provoquer des malaises gastriques. Heureusement, leur goût amer éloigne les enfants et même les animaux.

L’asperge

Les petits fruits rouges des asperges (Asparagus officinalis) sont aussi nocifs, mais ils n’occasionneront tout au plus que de légers malaises. Le contact avec le jeune feuillage peut aussi causer des démangeaisons de la peau.

Le cotonéaster

Le cotonéaster (Cotoneaster horizontalis) renferme des glucosides cyanogènes pouvant provoquer des empoisonnements au cyanure. Toutes les parties de la plante sont considérées toxiques, mais seuls les fruits sont occasionnellement consommés et, comme pour les pépins de pomme, on doit en manger beaucoup avant d’en souffrir!

Le ricin

Les fruits des ricins (Ricinus communis) sont très toxiques et ne devraient pas être à la portée des enfants. Comme c’est une plante imposante, elle devrait toujours se retrouver en arrière-plan. De plus, on doit ranger les graines dans des contenants sécuritaires et hors d’atteinte des enfants. On peut aussi prévenir les accidents en cueillant les graines avant qu’elles n’arrivent à maturité et ne tombent au sol. Le ricin est la plante la plus toxique – une ou deux graines peuvent suffire à donner la mort.

Le datura

On doit prendre les mêmes précautions avec les daturas (Datura sp.) , dont les effets hallucinogènes ont été amplement médiatisés au cours des dernières années. Dans ce cas, la mise en garde concerne surtout les adolescents qui pourraient être tentés par l’expérience.

À éviter avec les jeunes enfants

L’aconit à feuilles de dauphinelle et ses cultivars (Aconitum napellus) sont très utilisés au jardin, mais toutes les espèces et toutes les parties de la plante sont extrêmement toxiques, surtout les racines. Les populaires pieds d’alouette (Delphinium sp.) et les nicotines (Nicotiana sp.) sont aussi très toxiques. Avec de très jeunes enfants autour de la maison, il vaut mieux éviter de les cultiver.

Si les plantes ne sont responsables que d’un faible pourcentage des cas d’empoisonnement à la maison, les jeunes enfants en sont le plus souvent les victimes. Si vous croyez que votre enfant a avalé quelque chose d’inquiétant, n’essayez jamais de le faire vomir, amenez-le plutôt tout de suite à l’urgence de l’hôpital le plus près de chez vous (ou appelez le Centre anti-poisons au 1 800 463-5060) . Apportez toujours un morceau de la plante ingérée.

%d blogueurs aiment cette page :