La violette africaine: reine des plantes d’intérieur

La violette africaine (Saintpaulia) est la plante d’intérieur la plus cultivée au monde, ayant ravi ce titre au philodendron dans les années 1970. Cette petite plante, formant une rosette applatie de feuilles duveteuses à long pétiole, s’adapte très bien aux conditions de nos demeures. De plus, elle est facile à produire, donc peu coûteuse à l’achat.

Cela dit, la violette africaine n’est pas vraiment une plante pour débutants. Elle a ses particularités et, sans de bons soins, elle peut décevoir. Par contre, quand on connaît ses exigences et qu’on lui assure les bonnes conditions, elle peut fleurir jusqu’à 10 mois par année (certains cultivars sont presque toujours en fleurs) .

La première chose à savoir est qu’une violette africaine exige beaucoup de lumière, mais craint le plein soleil estival. On peut donc la cultiver tout près d’une fenêtre orientée à l’est ou au nord l’été, ou encore la placer au fond de la pièce si elle est orientée au sud ou à l’ouest, où le soleil peut s’avérer brûlant. L’hiver, par contre, une fenêtre orientée vers le sud est idéale. On peut également cultiver la violette sous une lampe fluorescente à deux tubes, en l’ajustant pour que les tubes soient à de 15 à 30 cm environ de la tête de la plante. À l’aide une minuterie, on peut régler la durée du jour entre 14 et 16 heures et notre violette fleurira toute l’année! L’arrosage est simple . On arrose abondamment à l’eau tiède quand le terreau est sec au toucher. Essayez de ne pas verser d’eau sur le feuillage car cela peut causer des taches. Plusieurs jardiniers préfèrent l’arroser par la soucoupe plutôt que par le haut du pot pour éviter justement de tacher le feuillage. Pour une belle floraison, ajoutez un engrais soluble à chaque arrosage… mais réduit au quart de la dose habituelle. Vous n’aurez pas de difficulté à trouver des engrais pour violettes africaines sur le marché, mais tout engrais pour plantes d’intérieur donnera aussi de bons résultats. Une bonne humidité atmosphérique est importante (un humidificateur peut être nécessaire l’hiver) et il faut maintenir la température chaude (plus de 15 C) .

Supprimez les fleurs fanées et les feuilles jaunies. Avec le temps, la tige inférieure se trouvera dépouillée de feuillage : ce sera alors le temps de rempoter la plante. Pour ce faire, sortez-la de son pot et taillez la motte d’une hauteur équivalente à la hauteur de la tige nue. Puis, rempotez la plante dans un pot propre en recouvrant la tige nue de terreau ; vous vous trouverez ainsi à rajeunir la plante.

Il est bien connu que la violette africaine se multiplie facilement par boutures de feuilles. À cette fin, coupez le pétiole (tige de la feuille) à un angle de 45 et insérez la feuille dans un pot de terreau humide. Quand de petites feuilles paraissent à la base de la feuille-mère, séparez les plantules (il y en aura normalement plusieurs) et rempotez-les dans des petits pots individuels. À mesure qu’ils grossissent, rempotez-les dans des pots de taille appropriée (d’environ le tiers du diamètre de la rosette) . De la bouture de feuille à la première floraison, cela peut prendre autour de six à sept mois!

%d blogueurs aiment cette page :