Le contrôle des insectes et des maladies

Un jardin bien diversifié avec une multitude d’espèces et de types de végétaux, dont des herbacées, des arbustes, des arbres, des graminées, mais surtout avec des plantes parfaitement adaptées à l’endroit, est nettement moins sujet aux insectes et aux maladies.

Qui plus est, les espèces indigènes sont souvent moins vulnérables aux ravageurs. Rappelons que ces plantes et leurs prédateurs ont évolué côte à côte sur une période de plusieurs millénaires, de quoi favoriser un juste équilibre. Ce phénomène de coévolution rend service au jardinier. L’exemple du lis du Canada est révélateur. Alors que les lis horticoles sont facilement ravagés par le terrible criocère du lis, les lis indigènes ne le sont pas, ou du moins rarement.

Ce n’est là qu’un exemple parmi d’autres. L’utilisation de pesticides, même d’origine naturelle doit être justifiée. Il ne faut pas oublier que chaque fois qu’on utilise un produit pour éliminer un insecte, d’autres insectes, parfois bénéfiques, vont en souffrir. Il est paradoxal d’attirer les papillons d’un côté et de faire la lutte aux autres insectes d’autre part. Le principe de base du jardin naturel est de créer un environnement où cohabitent l’homme, la faune et la flore et l’on doit se rappeler avec beaucoup de modestie qu’un monde sans insectes serait impossible. La pollinisation des fruits, le miel et la chaîne alimentaire en entier en dépendent.

Épilobe à feuilles étroites (Epilobium angustifolium)

Avec sa grande taille et sa couleur éclatante, l’épilobe à feuilles étroites a tout pour plaire aux amateurs de plantes spectaculaires. Idéale pour former de grandes populations voyantes, elle ne convient toutefois pas aux petits jardins. En effet, ses racines voyagent dans le sol et les massifs tendent à se déplacer un peu chaque année. Voilà qui plaira aux jardiniers téméraires!

Hauteur : 130 à 200 cm Largeur : : 40 cm

floraison : rose Période de floraison : en juillet-août

Exposition : soleil Sol : sec ou frais, même inculte

Rusticité : zone 2 Habitat naturel : lieux ouverts, brûlis

%d blogueurs aiment cette page :